in

Vacances : c’est quoi le tourisme de proximité ?

Par choix ou pour des raisons économiques, certains français ne vont pas trop s’éloigner de leur domicile. Il est prouvé qu’il n’est pas nécessaire de faire des milliers de kilomètres pour se sentir dépaysés. Changer de rythme et voir de nouvelles choses suffisent largement pour se détendre et profiter de ses vacances. Alors, cette année, pas question de se lamenter parce que nous ne partons pas aux Seychelles : il faut tester (et adopter) le tourisme de proximité.

Le tourisme de proximité : de quoi parle-t-on ?

Un budget restreint à cause de l’inflation et de la stagnation des salaires et la possibilité de partir loin s’éloigne à grands pas…

D’autres personnes, même en ayant les moyens de le faire, pensent que prendre l’avion est mauvais pour la planète. Elles ont également envie de se mettre au vert d’une autre façon ; tendance qui se confirme depuis la fin des confinements.

Plus guidé par l’improvisation ; avec l’envie de partir « sur un coup de tête », le tourisme de proximité vise à partir moins loin, moins longtemps, parfois, mais de pouvoir se faire plaisir avec des prestations de qualité.

Autre attrait du tourisme de proximité : visiter des endroits près de chez soi, que l’on a jamais le temps de concrétiser, en prenant par exemple une nuit dans un hôtel de luxe, avec un bon restaurant et un spa.

Pourquoi opter pour le tourisme de proximité en 2022 ?

Les avantages sont pluriels : on peut prendre sa voiture ou tenter de décrocher un très bon prix de dernière minute dans une compagnie de bus ou de train, en emportant son vélo avec soi.

Le but est d’adopter un mode de vie plus slow pour les vacances. Manger local, faire une randonnée de deux jours avec les enfants, en pleine nature, en dormant dans une tente…

Si vous ne voulez pas rester près de chez vous, le tourisme de proximité s’applique en général à toute la France, ce qui offre de belles perspectives, sans payer très cher

Antoine Dupont en couple : qui est la compagne du joueur de rugby ?

Mode : pourquoi les mules ont autant de succès ?